Spectacle: Comme des coups de becs sur la vitre - Reprise

Spectacle: Comme des coups de becs sur la vitre - Reprise

08/11/2019

Un spectacle amusant, émouvant et musical pour parler du monde d'aujourd'hui.

Une création collective de la Compagnie Côté Cour, troupe de théâtre multiculturelle d'Etterbeek, dirigée par Viviane Wansart.
Dans une wasserette, un petit salon lavoir du haut de la rue de Linthout à Etterbeek, des voisins et voisines cocasses et sympathiques se rencontrent, se cognent, se confrontent ou se soutiennent autour d'une lessive et de trois inquiétudes : la rumeur de la démolition de leur quartier, la disparition d'un jeune et les changements climatiques. Rapidement, un plan de lutte se met en route pour affronter l'imposant ministre qui habite de l'autre côté de la rue...

Un texte riche, intéressant et original inspiré par le quartier de la pointe nord-est d'Etterbeek et entièrement écrit par la compagnie.
Avec sensibilité, humour, simplicité, naturel, colère ou rires, les comédiennes et les comédiens se mettent à nu et nous emmènent dans une valse de réflexions, de questionnements, de poésies et de pas de danse !
Les notes du violoncelle de Véronique Binst s'accordent en douceur aux voix vibrantes des personnages.

Un spectacle pour tous, à partir de 10 ans.
« Un quartier n’est pas seulement une réunion d’immeubles, c’est un tissu de relations sociales, un milieu où s’épanouissent des sentiments et des sympathies. » Jane Jacobs


//////////LA TROUPE
Ecrit et joué par : Jocelyne Bidart, Anne Bourtembourg, Colette Boet, Julie Demey, Claude Félix, Evangelos Gounaris, Pascale Janson, Isabelle Ling, Giorgos Sapountzoglou, Colomba Vargas, Alain Vincent, Carine Wattier, etc.
Mise en scène et scénographie : Viviane Wansart
Assistant à la mise en scène : Giorgos Sapountzoglou
Musiques : Véronique Binst (violoncelle)
Régie son et lumières : Le Senghor
Vidéo : Yasmina Broccoleri et les voisin.e.s
Peintures : Diane van den Bloock, Aude Van Diest, Axel Geeregat, Stéphane Le Goulm, Olivier Timmermans
Animation de l`atelier peinture : Roxana Alvarado
Graphisme : Carolina del Valle
Photos : Michele et Cristina Ottoveggio - Ifrò TV

Informations pratiques :

//////////RÉSERVATION
Le Senghor 02 230 31 40
Tarifs
9€ - 8€
7€
5€
1.25€ (article 27)

Actualités liées

Nouveau: Atelier de Théâtre débutant

Nouveau: Atelier de Théâtre débutant

Nous sommes très content.es de vous inviter à participer à notre nouveau projet avec le CPAS Etterbeek OCMW! A partir du vendredi 19 janvier, atelier de théâtre de 2h chaque vendredi de 14h à 16h autour des Oiseaux du monde. Informations pratiques: -Les vendredis de 14h à 16h- Adresse: au 50 rue Léon de Lantsheere, 1040 Etterbeek.- Inscriptions: les vendredis à 13h30.   Avec le soutien du CPAS d'Etterbeek et du SPP Intégration sociale. 

Nouveau: Atelier de Théâtre débutant

Stage -Libérer la voix naturelle - 19, 20 et 21 octobre

Stage -Libérer la voix naturelle - 19, 20 et 21 octobre

Stage “Libérez la voix naturelle”: un projet de l’Atelier Côté Cour et de la Bibliothèque Hergé, les 19, 20, 21 octobre 2023 dans le cadre de l’Automne des solidarités de la Commune d’Etterbeek.  Différentes personnes de différents horizons de la commune d’Etterbeek et d'ailleurs (même de Suisse!) se sont rassemblées autour de la voix durant trois moments : une causerie au CEC Atelier Côté Cour le jeudi soir, une journée d'atelier corporel au Senghor, centre culturel d'Etterbeek le vendredi toute la journée et une clôture à la Bibliothèque Hergé d’Etterbeek le samedi après-midi. La formatrice, Françoise Walot, est comédienne, metteuse en scène et professeure de formation vocale à Londres, spécialisée dans la technique Linklater. Elle était assistée de Viviane Wansart et de l'équipe de l'Atelier Côté Cour. Nous avons appris comment fonctionne la voix et comment, parfois, elle ne fonctionne pas: en bref, il y a une impulsion de parler, l’air rentre, l’air sort, ça vibre dans tout le corps et ça résonne. Mais la voix, ce n’est pas que de la technique. En grandissant, on apprend à contrôler notre voix et notre communication. Notre voix se coupe parfois de nos émotions et de notre corps, des tensions empêchent la connexion à notre voix naturelle.   Nous avons fait différents exercices pour nous reconnecter à notre voix et la libérer: travail d’écriture, exercices d’échauffements vocaux et de respiration, discussions (entre autres autour des accents), exercices d’alignement corporel (pieds/colonne/tête), lectures de textes en “savourant” certains mots (les mot juteux, goûteux)… Les exercices se font en groupe et dans l’espace, chacun.e est à l’écoute de l’autre, tout le monde a une place. C’est un travail puissant que celui de la voix: cela peut être douloureux d’explorer le souffle et la respiration. Des pleurs ou des rires ont eu lieu. C’est parfaitement normal, le corps a besoin d’extérioriser. En seulement trois moments, nous avons senti les effets de ce travail vocal: la voix est plus claire, souple, posée. Nous sommes comme libéré.es de quelque chose. Nous avons senti un regain d’énergie, une nouvelle force et déjà, un impact sur notre manière de dire. Un groupe s’est créé grâce aux échanges, aux rires, et aux émotions partagées.  “Continuons de chanter, de danser, et de nous rencontrer. Ce genre de moments, c’est des besoins vitaux!” (Témoignage d’une participante) Le travail vocal et de textes en lien avec la voix et les oiseaux se poursuivra au sein des ateliers de théâtre de l'Atelier Côté Cour et en particulier du projet "Ca fait rire les oiseaux!"  Une sélection de livres autour de la voix est exposée et disponible à la Bibliothèque Hergé d’Etterbeek jusque fin décembre 2023.  Référence principale du stage : Kristin Linklater, Freeing the natural voice.   Grâce et avec le soutien de l'Automne des solidarités et de la Cohésion sociale d'Etterbeek, ainsi que de la Cocof et la Fédération Wallonie-Bruxelles, que nous remercions. Crédit photo affiche: AQQ.MEDIA

Stage -Libérer la voix naturelle - 19, 20 et 21 octobre

Récital poétique "Le Salon de Jean Do" - 27 septembre

Récital poétique "Le Salon de Jean Do" - 27 septembre

Récital poétique "Le Salon de Jean Do" par la Compagnie de la Cour et Pirly Zurstrassen au piano! EVENEMENT EXCEPTIONNEL à l'occasion du 150ème anniversaire de Jean Dominique, poétesse bruxelloise née en 1873! Et si on renouait avec la tradition des Salons littéraires bruxellois, intimistes et un peu secrets? Après la 1ère guerre, Jean Dominique faisait Salon au deuxième étage dans la "Chambre bleue" de son petit appartement rue Josaphat à Saint-Josse-ten-Noode. On y accédait sur la pointe des pieds et on l'écoutait avec dévotion. La revoici 100 ans plus tard... dans un sous-sol à Schaerbeek!  Nous vous convions à la première édition du salon littéraire d'Anatole pour célébrer la vie, l'œuvre et la mémoire de cette poétesse symboliste! Venez découvrir le cercle de ses amie.es de la Belle Epoque et ses poèmes sensibles et mystérieux mis en musique par le musicien de jazz Pirly Zurstrassen, dans une ambiance intimiste . Article de la RTBF sur notre travail -------------POÈMES : Jean Dominique (extraits) DRAMATURGIE ET MISE EN SCÈNE : Viviane Wansart MUSIQUES : Pirly Zurstrassen ASSISTANT À LA MISE EN SCÈNE : Giorgos Sapountzoglou DISTRIBUTION:  Jocelyne Bidart - Isabelle Gatti de Gamond Anne Bourtembourg - Jean Dominique / Marie Closset Catherine Domken - Marie Gaspar Giorgos Sapountzoglou - Elisée Reclus Colomba Vargas - Blanche Rousseau Viviane Wansart - May Sarton Pirly Zurstrassen - Charles Houben Un spectacle de la Compagnie de la Cour. Une organisation du CEC Atelier Côté Cour en partenariat avec Le Senghor, centre culturel d'Etterbeek, la Fondation Eurospy et Anatole Théâtre asbl. Avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles et de la COCOF.   Crédit photos: Carolina Del Valle / Atelier Côté Cour 

Récital poétique "Le Salon de Jean Do" - 27 septembre

Projet socio-artistique 2023-2024: À Coucouville-sur-Nuages

Projet socio-artistique 2023-2024: À Coucouville-sur-Nuages

“La nature de l’homme est d’être trompeur et d’être rusé, pourtant, toi, parle-moi.  Dis-moi le bien qui fait du bien Dis-moi mes qualités et la force inconnue que n’envisage pas mon esprit étourdi Ce que tu dis à moi, tu le diras à tous Nous mettrons tes paroles en communauté”  (Scène 7, Les Oiseaux, Aristophane) Le grand Aristophane a rêvé Coucouville-sur Nuages, la Cité des oiseaux, l’utopie d’une cité idéale à mi-chemin entre la terre et les dieux, le paradis habité par des êtres à plumes. Des hommes en ont marre des contraintes et des conflits terriens et espèrent trouver dans le ciel la tranquillité. Touit touit touit. Les oiseaux rient, chantent et hésitent à accueillir ces humains dans leurs nuages. Hup hup hup. Qu’ont-ils à nous apporter? Qu’est-ce qu’ils fuient? Qu’est-ce qu’ils cherchent? Tio tio tio tio tio tio tiotix. On se lance des noms d’oiseaux et on essaie d’imaginer un monde commun.  Les ateliers d’écriture et de théâtre entreprennent une quête de l’utopie: nous nous inspirerons de la poésie des oiseaux, ainsi que de textes littéraires, philosophiques ou scientifiques les mettant à l’honneur pour réfléchir à de possibles futurs artistiques et politiques. Nous chercherons des gestes et langages nouveaux pour inventer de nouvelles manières d’habiter le monde.  Ecriture: Des textes littéraires et des oiseaux nous guideront pour développer notre sens de l’observation, du détail et des petites choses qui font la beauté d’un texte. Les oiseaux nous apprendront à nous exprimer et à nous écouter. Leur chant nous rendra attentifs et attentives à la musique des textes et à la poésie. L’écriture sera joyeuse et ludique. Nous inventerons des décors, des personnages et des dialogues. Nous nous inspirerons des langages des oiseaux pour trouver notre propre tonalité et créer notre langage secret que nous partagerons peut-être lors d’une performance chorale en fin de saison.  Théâtre: Comme à l’atelier d'Écriture et en lien avec lui, les comédiens et comédiennes se laisseront guider par quelques oiseaux dans l’art, la littérature, la poésie, le conte, la chanson, dans l’environnement et la science pour exprimer quelque chose du monde passé, présent et à venir. Le travail se basera sur des recherches dramaturgiques, corporelles et vocales, des improvisations et une attention à l’interprétation du texte d’Aristophane, Les Oiseaux. Un spectacle est prévu en juillet et à l’automne 2024.

Projet socio-artistique 2023-2024: À Coucouville-sur-Nuages

Spectacle (Faire) L'amour à Ostende

Spectacle (Faire) L'amour à Ostende

Personne ne sait comment trouver l’amour, comment garder l’amour, comment faire l’amour,  mais tout le monde cherche. Ce qu’on cherche? Le réel d’une rencontre.  Des personnages se créent et se croisent à Ostende. Ostende, lieu de rencontre, lieu de souvenirs, lieu de vacance(s), lieu de mélancolie, lieu de caresse et de tendresse, lieu de l’imaginaire, lieu d’histoire et de culture, lieu de chaleur, de solitude et de liberté. Des personnages s’observent, se parlent, se draguent, se mouillent, s’échappent. Des personnages sont attirés, sont rejetés, sont fatigués, sont amusés. Des personnages habitent leurs corps, écoutent, sentent, touchent et goûtent.  La création du spectacle (Faire) L’amour à Ostende a débuté par une construction de personnages inspirés par la vie d’un auteur, d'une autrice ou par un texte de la littérature belge sur la mer du nord ou l’amour, mêlés au vécu et aux désirs des participant.es. Ces personnages se sont ensuite rencontrés lors d’improvisations, de rendez-vous, amoureux ou pas, et de discussions sur l’amour et la mer. Ce sont ces rencontres qui ont créé les personnages.  Comment chaque personnage est perçu par les autres? Quelles rencontres ont eu lieu? Comment les personnages se sont approchés? Qu’est-ce qui attire? Qu’est-ce qui a fonctionné, ou non dans les rapports de séduction mis en place? Qu’est-ce qu’il se passe quand les fantasmes rencontrent la réalité?  Plusieurs questions nous ont traversés: la question, centrale, du consentement, et la question du souvenir: ce qu’on oublie, ce qu’on retient, les traces que chaque rencontre laisse sur la plage. Je vais nager. Je suis fatiguée. 

Spectacle (Faire) L'amour à Ostende

Deux poétesses belges dans le Jardin Jean-Felix Hap

Deux poétesses belges dans le Jardin Jean-Felix Hap

Ce samedi 6 mai, la Compagnie de la cour célèbrera, en voix et en musique, dans le Jardin Jean-Felix Hap, des artistes et poétesses belges, etterbeekois.es ou non... Au programme: - à 14h : Marie Nizet, poétesse d'Etterbeek de la Belle Epoque. Animation littéraire autour de la vie et des poèmes d'amour de Marie Nizet, femme de lettres bruxelloise née en 1859 et décédée à Etterbeek en 1922. Par la Compagnie de la cour. - à 17h, Dans le jardin de Jean Do, spectacle musical par la Compagnie de la cour, sur la vie et l'œuvre de Marie Closset, alias Jean Dominique (1873-1952), poétesse bruxelloise de la Belle Epoque.  Mise en scène : Viviane Wansart. Musique : Pirly Zurstrassen.   Photos: Chantal Morleghem, Myriam Schmitz-Perrin et Aude Van Diest.

Deux poétesses belges dans le Jardin Jean-Felix Hap